Les fausses nouvelles : parution du livre

Mis en ligne le Posted on par Pierre MIELE

Aboutissement des Rencontres régionales de la laïcité organisées en mars 2018 par le Cercle Condorcet et la Ligue de l’Enseignement, en partenariat avec le Centre d’histoire Espaces et Cultures (CHEC), sur le thème des fausses nouvelles, les actes des rencontres sont publiés aux Presses Universitaires Blaise Pascal.

L’ouvrage, dirigé par Philippe Bourdin et Stéphane Le Bras, professeurs au CHEC, réunit les contributions des intervenants de la table ronde du vendredi 23 mars consacrée aux « fake news » comme arme politique aux Etats-Unis, en Russie et en France dans l’actualité récente, celles de la journée d’étude du 24 mars où sont présentés des exemples historiques depuis l’époque médiévale en France, celle d’Eric Favey, président de la Ligue sur l’importance et l’urgence de la formation des jeunes à l’exercice de l’esprit critique, notamment dans l’usage des medias.

Continuer la lecture de « Les fausses nouvelles : parution du livre »

La place des femmes et les premiers combats pour l’égalité

Mis en ligne le Posted on par admin
Olympe de Gouges
Olympe de Gouges

Conférence de Philippe Bourdin au Cercle Condorcet

Le Concile de Trente (1542-1563) a pesé longtemps – et a encore des conséquences contemporaines – sur la place assignée aux femmes en société, en famille, dans l’intimité, sur la conception-même de notre rapport au corps et à la sexualité. Le concile produit en effet une théologie de la soumission, qui affirme, entre autres, le refus de la polygamie, de l’illégitimité, le nécessaire accomplissement du devoir conjugal pour la préservation de l’espèce, la condamnation du célibat et du plaisir charnel1. La nature-même de la femme est en cause …

–> Lire le document au format .pdf

Condorcet et les projets scolaires de la Révolution

Mis en ligne le Posted on par admin

Conférence de Philippe Bourdin, professeur d’histoire moderne à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, devant notre cercle

L’éducation n’occupe que 11% des revendications mises en forme dans les cahiers de doléances, en un pays où les collèges n’accueillent guère plus de 50 000 élèves, où les étudiants sont moins de 15 000. Pour les ruraux, marqués par les arguments de la Réforme catholique et par les curés souvent sollicités pour la rédaction des lignes afférentes, l’école éduque avant d’instruire. Prolongement naturel de l’oeuvre d’assistance et de charité, elle doit diffuser le catéchisme, une morale individuelle et sociale, inculquer la civilité, les notions d’ordre et de travail. Le maître d’école est donc le plus souvent vu comme un auxiliaire du prêtre, quand celui-ci ne tient pas directement entre ses mains les rênes de l’enseignement. Cependant, il est aussi un nombre non négligeable de doléances qui plaident pour un renouveau sensible, une « laïcisation » – le terme est lors anachronique – des buts et du fonctionnement des écoles, privilégiant la lecture, l’écriture, les mathématiques et, comme le veulent les villes portuaires, des enseignements spécialisés. La gratuité d’accès au savoir est un thème récurrent ; la prise de conscience du handicap de l’analphabétisme est d’autant plus forte que l’économie de marché est présente, avec son cortège de contrats, d’actes notariés, les espoirs de promotion sociale que font naître les échanges entre campagnes et villes.

Continuer la lecture de « Condorcet et les projets scolaires de la Révolution »

Laïcité : des outils à usage des éducateurs

Mis en ligne le Posted on par admin

Le site « La Laïcité à l’usage des éducateurs », animé par la Ligue, les Francas et les Ceméas, reparaît avec une présentation entièrement renouvelée : http://www.laicite-educateurs.org/

Par ailleurs, la Bibliothèque Nationale de France propose une exposition en ligne dont le dossier a été rédigé par Pierre Tournemire : http://classes.bnf.fr/laicite/dossier/01.htm

« Ce qui rassemble, ce qui divise les hommes », une nouvelle publication de notre cercle

Mis en ligne le Posted on par admin

Depuis sa création en 1991, le Cercle Condorcet de Clermont-Ferrand publie périodiquement un livret de réflexions sur un sujet choisi par ses membres à l’issue de longs débats. Ces sujets s’inscrivent toujours dans les préoccupations qui affleurent dans l’actualité, et qui entrent dans son champ de vigilance : la citoyenneté, les valeurs de la République, l’éducation pour tous.
livretLe thème du présent livret a résulté d’une synthèse de plusieurs questions qu’il fut décidé de traiter comme autant d’approches complémentaires d’une question commune : ce qui rassemble et/ou divise les Hommes. Il s’agirait de questionner et si possible d’éclairer le rôle des religions, des cultures, des langues, et autres facteurs potentiels dans les difficultés (ou pas) du « vivre ensemble ». L’actualité, dans notre pays comme ailleurs dans le monde, et les interprétations courantes donnent à penser qu’il pourrait même s’agir d’obstacles. Les faits dramatiques de cette année 2015 ont renforcé l’urgence d’une meilleure compréhension de ces phénomènes.

L’ambition de notre cercle est d’instruire le sujet, en toute modestie, en référence aux principes humanistes que nous défendons. Ainsi, les productions de chacun ont été soumises à la discussion des membres du cercle ; un comité de lecture a veillé à la cohérence d’ensemble, tout en respectant l’originalité des investigations et des formes d’expression de chaque contributeur.

A plusieurs reprises, le sujet est apparu très vaste, mais au final, une grande convergence s’est opérée autour de la question posée, quand les différents facteurs étudiés sont apparus moins comme des causes d’union ou division, que comme instruments au service de pouvoirs qui les utilisent habilement.
A bien des égards, les propos tenus dans ce livret vont à l’encontre d’opinions les plus largement diffusées.

Comme président du cercle depuis fin 2014 seulement, je tiens à remercier particulièrement le précédent président, mon ami Alain Bandiera qui a pris une part importante dans la démarche suivie et le contenu même de ce livret. Je situe mon rôle dans la continuité de celui qu’il a assuré pendant près de dix ans ; et je salue et remercie également les anciens présidents, Gérard Chanel, Jean Ehrard qui restent membres du cercle et continuent à apporter leur contribution et leur vigilance.
Des remerciements particuliers vont également à Huguette Rubio, vice-présidente, qui une fois encore a assuré la collecte et la mise en forme des contributions.

Enfin, cette publication reçoit le soutien financier du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, ce qui en permet la diffusion mais constitue avant tout un encouragement. Que le président et les élus départementaux en soient ici remerciés.

Puisse le présent livret être une ressource argumentaire utile aux acteurs de la vie publique, à ceux de nos associations laïques réunies au sein de la Ligue de l’Enseignement, aux acteurs de l’éducation.

Pierre Miele,
president du cercle

Pour consulter le livret,
cliquer ici