Nouvelle publication du Cercle « Méritocratie, élitocratie, héritocratie, où est la démocratie ? »

Mis en ligne le Posted on

Le Cercle Condorcet de Clermont-Ferrand a consacré ses réunions et ses travaux de la saison 2021-22 à une réflexion sur le mode de reproduction de nos élites dirigeantes, et la perversion de la démocratie qui en résulte. Le « mérite » qui justifie les positions sociales, n’est souvent que le résultat d’un parcours accessible principalement aux descendants des élites qui, en quelque sorte, héritent ainsi des positions.

Les contributions individuelles, présentées et questionnées en séance, sont réunies dans le cahier du Cercle n°21

A lire ou télécharger sur le site.

Modeste hommage à Jean Ehrard

Mis en ligne le Posted on

Fondateur du Cercle Condorcet de Clermont-Ferrand en 1989 avec quelques amis clermontois, Jean Erhard s’est éteint le 16 septembre dernier à l’âge de 98 ans. Président du Cercle jusqu’en 1994, il en est resté membre jusqu’à ces toutes dernières années, absent des réunions pour raison d’âge et de santé, mais réagissant avec vigilance aux travaux du groupe.


Universitaire spécialiste de Montesquieu, il fut un moment doyen de la faculté de Lettres. Mais il s’est illustré par son engagement politique et son élection comme maire PS de Riom en 1977, ce qu’il est resté jusqu’en 1989. Après 1968, il avait été membre du PSU de P.Mendes-France puis de Michel Rocard. En 1987, la Ligue de l’Enseignement créait à Paris, sous l’impulsion de Claude Jullien, le premier Cercle Condorcet réunissant d’éminents intellectuels comme Edgar Morin, Stéphane Hessel, … pour « rénover la pensée politique » face à l’offensive libérale des Reagan, Thatcher ou Chirac… Jean Ehrard allait dans la foulée prendre l’initiative de créer un Cercle Condorcet à Clermont, un Cercle qui a produit à ce jour vingt dossiers de réflexions sur les questions de citoyenneté et les fondements de la démocratie.

Une de ses dernières contributions devant le Cercle de Clermont, sa conférence en 2009 sur le thème « Ce qui reste des Lumières », est disponible ici sur notre site.

Des retraites et des chiffres

Mis en ligne le Posted on

Pierre Miele, février 2023

Si, comme il semble, l’histoire se répète, une nouvelle réforme des retraites sera proposée en 2033, rapport du COR et chiffres à l’appui, pour reporter l’âge de départ, et cette fois sans doute à 67 ans !

En 2013, le Cercle Condorcet ouvrait un chantier de réflexion sur le thème « Informer et/ou manipuler »(1) et, dans le cadre de cette étude, une réforme des retraites en préparation avait servi d’illustration pour un procédé manipulatoire s’appuyant sur les chiffres.

Il s’agissait de la réforme pilotée par Marisol Touraine. Pour mémoire, François Hollande avait inscrit le retour de l’âge légal à 60 ans dans un programme qui lui valut son élection ; il allait revenir sur la réforme de 2010 qui repoussait cet âge légal de départ à 62 ans, et à 67 celui maxi de la retraite à taux plein. L’élection passée, il y revint ; mais pour maintenir les dispositions précédentes, allongement de l’espérance de vie oblige(2), et pour leur ajouter un allongement progressif de la période de cotisation que le gouvernement précédent n’avait pas réussi à faire passer.

Continuer la lecture de « Des retraites et des chiffres »

Démocratie ou élitocratie ?

Mis en ligne le Posted on

Pierre Miele, avril 2022

Sommes-nous encore en République ? Sans doute oui, mais encore faut-il préciser de quelle sorte de république il s’agit. Est-elle bien « démocratique » comme elle s’affirme et comme on aimerait le croire ?

La république est un système politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple qui exerce le pouvoir politique directement ou par l’intermédiaire de représentants élus, peut-on lire sur Wikipedia, ce qui remonte à Platon. Cette souveraineté est censée garantir l’intérêt général. Mais la représentation du peuple peut prendre des formes diverses. Dans certaine « République populaire », la représentation du peuple est assurée par le Parti unique qui définit l’intérêt général et le pouvoir revient donc aux chefs du Parti qui gouvernent au bénéfice d’une oligarchie. En « République islamique », l’intérêt général est défini par la loi islamique et le pouvoir doit donc être assuré par les meilleurs serviteurs de cette loi qui gouvernent au service de leurs bienfaiteurs. En République française…

Continuer la lecture de « Démocratie ou élitocratie ? »

Gérard Fandard nous a quittés

Mis en ligne le Posted on

Notre ami Gérard Fandard, membre actif du Cercle depuis 2015, est décédé le 18 juin 2022, à l’issue de deux années de souffrances. Danièle lui a rendu hommage en notre nom par ces mots :

Gérard,
La petite équipe qui se réunit à Egliseneuve dans le jardin de l’un ou à la table de l’autre se compose de personnalités fort diverses. Pourtant une étonnante unanimité émerge lorsque nous échangeons à ton propos.
« Figure du village », entend-on souvent. Ton rayonnement social dépassait même très largement l’ombre de notre clocher. Tu l’as manifesté dans tous tes engagements, avec un remarquable sens des responsabilités, une implication passionnée et une droiture sans faille. Tu as adhéré à toutes les associations locales où tu t’es donné sans compter, par exemple dans la rédaction du journal d’ACIER. Tour à tour ou en même temps, tu as endossé plusieurs costumes, parmi lesquels : Délégué Départemental de l’Education nationale (en fervent défenseur de l’école laïque), bibliothécaire, formateur en informatique au service des Egliseneuvois désemparés devant un ordinateur, comédien espiègle et désopilant dans la joyeuse troupe de l’Escourdou .. . Tu as entretenu, dans le journal La Montagne, et partout ailleurs, un reflet valorisant de notre commune, avec la même ardeur que si tu y avais vu le jour ; tu as très activement contribué aux travaux du Cercle Condorcet, notamment sur le harcèlement scolaire qui te bouleversait.

Continuer la lecture de « Gérard Fandard nous a quittés »